Biographie

Qui est Mohamed Adel HENTATI ?

Né en 1952 à Sfax où il avait fait ses études primaires dans une école de la médina, puis ses études secondaires au lycée de garçon où il avait obtenu le Baccalauréat (1970) ce qui lui avait permis d’entamer des études supérieures à la Faculté des sciences géographiques de Tunis et d’obtenir la Licence (1973) puis la Maitrise (1974), puis de continuer des études post universitaires à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg en France dans le domaine de la géomorphologie et de l’écologie d’ où il avait obtenu un Diplôme des Etudes Approfondies (1975) puis d’obtenir le Certificat d’Aptitude à la Recherche (1976) de l’Université de Tunis, et par la suite d’avoir le titre de Doctorat de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg (1977), spécialité « écologie des régions naturelles semi arides » .

Mohamed Adel HENTATI fut recruté à la Direction Générale des Ressources en Eau et en sol (DRES) en 1975 en tant que Chef de Laboratoire chargé des études de recherche et de cartographie de l’érosion, de la désertification et de l’aménagement des milieux naturels ; il avait été chargé par la suite du Service de la Géomorphologie en tant que chef de service, puis de la sous direction de la Cartographie Pédologique, et en 1985 /86 chargé de la coordination de la stratégie nationale de la lutte contre la désertification ;durant son passage au Ministère de l’Agriculture, il avait participé à la mise en place (i) de stations de mesure de l’érosion, de la désertification et des paramètres d’équilibre des milieux naturels, (ii) de l’élaboration des études et de l’établissement de cartes sur l’érosion, la désertification et la protection des terres agricoles et (iii) à l’élaboration de la stratégie nationale pou la lutte cotre la désertification ; il avait levé et élaboré la carte géomorphologique au 1 /1000000ièm de la Tunisie publiée dans le cadre de l’Atlas de la Tunisie .

Suite à la création de l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement sous la tutelle du Premier Ministère, Mohamed Adel HENTATI y fut intégré en 1989 en tant que directeur où il avait participé à (i) l’élaboration des textes législatifs, des études et des premiers programmes nationaux relatifs à la protection et à la gestion de l’environnement en Tunisie, (ii) cordonné l’élaboration du Rapport National sur l’Environnement et le Développement à l’occasion de la participation de la Tunisie aux travaux préparatoire (Agenda 21 mondial) et au déroulement du premier Sommet de la Terre (Rio de Janeiro 1992), (iii) du premier rapport national sur l’état de l’environnement (1993), (iv) aux négociations conduisant à l’élaboration des conventions internationales relatives à la diversité biologique, aux changements climatiques, à la lutte contre la désertification, (v) ayant participé activement à la mise en œuvre de la convention de Barcelone sur la protection de la Méditerrané et de son programme d’action dont il avait dirigé le Centre d’Activité Régionale pour les Aires Spécialement Protégées(1998-2003) ;

Il fut intégré au Ministère de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire depuis sa création où il avait été chargé de l’environnement rural et naturel ;ayant participé a la promotion du concept du développement durable dans le pays, il avait participé activement dans (i) la création et le pilotage de la Commission Nationale du Développement Durable dont il assuré le secrétariat, ( ii) la préparation et le déroulement de la première conférence ministérielle méditerranéenne sur le développement durable (MED 21 en 1994) qui avait introduit ce concept dans le Programme d’Action pour la Méditerranée, (iii) le pilotage du processus participatif ayant conduit à l’élaboration de « l’Agenda 21 National » (1996) dont il était le coauteur, (iv) la mise en place du processus tunisien de l’élaboration des « Agenda 21 locaux » en participant dans l’accompagnement d’environ 100 villes tunisiennes dans ce processus, (v) puis récemment à la rédaction du rapport national sur la mise en œuvre du développement durable (2015) .

Depuis 2008 jusqu’à sa retraite ( 2012), Mohamed Adel HENTATI fut éloigné des dossiers de l’environnement pour diriger l’Observatoire National des Droits de l’Enfant sous la tutelle du ministère chargé de la famille et de l’enfance où il avait participé activement dans l’implication des enfants et des établissements de l’enfance aux préoccupation de protection de l’environnement, et dans l’élaboration du rapport national annuel sur l’état de la mise en œuvre des droits de l’enfant en Tunisie.

En parallèle, Mohamed Adel HENTATI avait participé, en tant qu’expert, à plusieurs projets mis en œuvre dans le cadre des activités d’organisations intergouvernementales telles que la FAO, le PNUE, le PNUD, réalisés dans des pays africains et du moyen orient : étude pour l’aménagement antiérosif du « Fouta Djalon »(1985), la participation à l’élaboration du programme d’action pour la protection de l’environnement pour la région arabe dans le cadre des activités du conseil des ministres arabes chargés de l’environnement ( 1985-1987), la participation à la détermination de la légende de la carte mondiale de l’érosion ( FAO-PNUE 1992), pilotage de l’élaboration du programme d’actions nationales et locales pour la lutte contre la désertification du Mali (1996/1997), la direction du centre d’activité régionale pour les aires spécialement protégées relevant du PAM- PNUE (1998-2003), la participation à la définition d’Objectifs de Développement Durable pour la région arabe dans le cadre de la préparation du programme mondial de développement pour l’après 2015 (ESCWA 2014).

En parallèle, Mohamed Adel HENTATI avait enseigné, en tant que vacataire ou invité, dans plusieurs universités et établissements d’enseignement supérieure en Tunisie et à l’étranger en matière de l’environnement et du développement durable ; il avait également crée plusieurs associations et organisations non gouvernementales impliquées dans les questions de l’environnement et de l’enfance.
Mohamed Adel HENTATI avait plusieurs articles traitant des questions de la désertification, de l’environnement et du développement durable publiés dans des revues scientifiques et techniques tunisiennes et étrangères ; il avait élaboré plusieurs études et recherches dans les domaines précités publiées parmi les publications scientifiques des ministères chargés de l’agriculture, de l’environnement et du développement durable ; il maitrise parfaitement les langues arabe et française, puis de façon moindre les langues anglaise et allemande.

_____________________________________________________________________
CAR ( équivalence Master) obtenu suite à la présentation d’un mémoire de recherche sur « les aspects géomorphologiques de la partie nord de la presqu’ile du Cap Bon, Tunisie, publié dans la série des études techniques de la DRES – Ministère de l’Agriculture, 1976 ;
Doctorat suite à la présentation d’un mémoire de recherche sur « Les conditions d’équilibre ou de déséquilibre des divers types de milieux dans le Jbel Semmama, Tunisie centrale » publié dans la série des études techniques de la DRES – Ministère de l’Agriculture, 1978 ;
Projet d’élaboration de l’atlas de la Tunisie publié par le Centre de Recherches et d’études Economiques et Sociales